Le voyage aux milles visages de Gérald Berche-Ngô

Voyage sur la Lune, à la montagne, à la mer

Dans des déserts de sel, dans des villes surpeuplées

Des hôtels cinq étoiles et des pays en guerre

Voyage initiatique, immobile ou organisé

Voyage « aux quatre coins du monde » qui n’existent pas

Voyage à trottinette, à la nage sans jambes et sans bras

Voyage dans les atlas, dans la littérature

Dans un autobus qui roule à l’huile de friture

Voyage à pied, à poney, en avion, en tracteur

Tel un anthropologue, tel un explorateur

Pour aller vérifier le monde de nos propres yeux

Enfants émerveillés ou imbéciles heureux

Voyage par curiosité, lâcheté, ennui

Pour perdre nos repères dans la géographie

Reculer nos frontières, devenir étranger

Aller à la rencontre de l’autre pour nous trouver

Voyage pour rapporter des souvenirs débiles

Des marques sur la peau, rouges ou indélibiles

Voyage pour nous faire greffer de nouveaux organes

Louer des utérus à de jolies jeunes femmes

Voyage en solitaire sur l’océan fermé

Les cheveux dans le vent et les yeux stupéfiés

Voyage pour le plaisir d’écrire des cartes postales

Pour notre éducation sexuelle et sentimentale

Voyage à la recherche d’une nouvelle mémoire

Pour mieux nous voir, pour nous mouvoir, nous émouvoir

Voyage pour visiter terres sacrées et lieux saints

Jusqu’à la nuit muette, au générique de fin

Voyage par obligation, fierté, défi

Voyage pour simplement vivre notre vie

Voyage sans trêve, en rêve, en imagination

Voyage où un jour nous partons

Nous sommes partis

Partout

N’importe comment

Pour faire n’importe quoi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.